Santé sur le Net, l’information médicale au cœur de votre santé

Grossesse : attendre au moins 2 ans après la chirurgie bariatrique

Les chirurgies bariatriques sont de plus en plus répandues en France. Elle concerne particulièrement les femmes en âge de procréer. Une étude récente révèle qu’il est préférable d’attendre au moins 2 ans après un chirurgie bariatrique se lancer dans une grossesse. En effet, l’opération peut avoir des conséquences graves sur les nourrissons, si le délai est trop court. Explications.

Femme pensant à faire une chirurgie bariatrique de grossesse

La chirurgie bariatrique, de plus en plus répandue

Les chirurgies de l’obésité, ou chirurgies bariatriques, sont utilisées dans les cas d’obésité extrême. Elles connaissent un développement rapide en France avec près de 450 000 opérations réalisées entre 2006 et 2017. Ces opérations sont réservées aux personnes :

  • Avec un indice de masse corporelle (IMC) > 40 kg/m² ou > 35 kg/m² en cas de complications telles que diabète de type 2, hypertension ou syndrome d’apnées du sommeil ;
  • Entre 18 et 60 ans ;
  • Ne pas avoir de contre-indications psychologiques ;
  • Ne présente pas de risque opérationnel particulier.

Les chirurgies bariatriques combinent plusieurs techniques opératoires. Ils sont réalisés sous laparoscopie. Ces opérations ne sont pas anodines et nécessitent une bonne préparation physique et psychologique :

  • Procédures chirurgicales restrictives qui limitent la capacité d’ingérer de la nourriture. Ils visent à réduire le volume susceptible de recevoir de la nourriture. Cela peut impliquer la mise en place d’un anneau gastrique ajustable ou l’ablation partielle de l’estomac (Sleeve gastrectomie);
  • Les opérations combinées associent la restriction gastrique à la création d’un pontage du tube digestif (contourne).

Ils sont de plus en plus fréquents chez les femmes en âge de procréer. En effet, ils réduisent les risques liés à l’obésité pendant la grossesse comme la prééclampsie ou le diabète gestationnel.

Impact de la chirurgie bariatrique sur la grossesse

Des médecins de l’hôpital universitaire de Coimbra au Portugal voulaient étudier l’impact de la chirurgie bariatrique sur la grossesse. En particulier, ils ont étudié l’effet de l’intervalle de temps entre la chirurgie bariatrique et la grossesse sur la santé du nouveau-né. Pour ce faire, ils ont mené une étude rétrospective de 48 grossesses ayant eu lieu après une chirurgie bariatrique.

Les femmes incluses dans l’étude avaient en moyenne 34,3 ans au moment de l’accouchement. Leur IMC moyen était de 30,9. Ces femmes ont subi plusieurs types de chirurgie bariatrique (bypass gastrique, sleeve gastrectomie, anneau gastrique ou dérivation biliopancréatique). Par ailleurs, dans 14,6 % des cas, l’accouchement a eu lieu moins de 12 mois après l’intervention, dans 14,6 % des cas entre 12 et 24 mois après et 70,8 % des naissances ont eu lieu plus de 2 ans après.

Les résultats de l’étude révèlent que 26,3% des nourrissons sont nés trop petits pour leur âge gestationnel (PGA). Plus précisément, la période entre la chirurgie et la conception était significativement plus courte chez les nouveau-nés PGA. De plus, les analyses montrent que plus la femme attend pour concevoir, plus le risque d’avoir un bébé PGA est faible. Les auteurs estiment que chaque mois attendu réduit ce risque de 5%.

Attendre 24,5 mois après l’opération

Ainsi, cette étude démontre que la période d’attente optimale entre la chirurgie bariatrique et le grossesse est de 24,5 mois. En dessous, il y a 15 fois plus de risque de donner naissance à un enfant PGA. Les risques pour les nourrissons de petite taille pour l’âge gestationnel sont multiples. En effet, ils peuvent présenter à la naissance une hypothermie, une hypoglycémie, des infections ou une asphyxie néonatale.

Ainsi, le respect d’un intervalle de temps de 24,5 mois entre la chirurgie et la conception a un impact significatif sur le poids et la santé du nourrisson. En effet, un intervalle long permet aux femmes de stabiliser leur perte de poids et leur état nutritionnel. Ainsi, les auteurs expliquent que le risque accru de PGA du nouveau-né pourrait être lié à la perte de poids rapide de la mère après une chirurgie bariatrique. Cela rendrait difficile la prise de poids attendue pendant la grossesse. Aussi, cette perte de poids rapide entraînerait des carences nutritionnelles qui pourraient impacter la santé de l’enfant à naître.

Il est donc important que les femmes subissant chirurgie bariatrique être conscient du risque d’une conception précoce et des avantages de retarder grossesse.

Alexia F., Docteur en Neurosciences

Sources

– Grossesse après chirurgie bariatrique : Recommandations consensuelles pour la périconception, les soins anténatals et postnatals. bibliothèqueenligne.wiley.com. Consulté le 10 mai 2022.
– Les femmes ont conseillé d’attendre au moins deux ans après la chirurgie de perte de poids avant d’essayer d’avoir un bébé. easo.org. Consulté le 10 mai 2022.
– Obésité de l’adulte : traitement médicamenteux et chirurgical. ameli.fr. Consulté le 10 mai 2022.

#Grossesse #attendre #moins #ans #après #chirurgie #bariatrique

Leave a Comment

Your email address will not be published.