Un moment très émouvant pour une équipe indigène

Un moment très émouvant pour une équipe indigène

Il n’est jamais trop tard pour une grande première, même après 62 ans. À ce jour, le Tournoi International de Hockey Peewee de Québec n’a jamais accueilli une équipe composée uniquement de joueurs de la Nation crie. C’est désormais chose faite et de manière brillante.

Les ours de la nation crie sont loin de se présenter. Ils ont remporté leur duel de classe BB face aux Barons de Québec Nord-Est par la marque de 5 à 4 en fusillade. Tout un sens du spectacle !

« C’est un moment très émouvant pour nous. Il y a eu des joueurs cris ici, mais pas une équipe complète. C’est un honneur d’être ici. Nous sommes reconnaissants pour tout le soutien que nous avons des gens de chez nous. C’est une nouvelle expérience pour nos jeunes », a déclaré par la suite l’entraîneur William Saganash.

Moment chargé d’émotion

Il est impossible de ne pas saisir l’ampleur du moment pour la communauté crie.

Aux cérémonies protocolaires d’avant-match, il y avait Mandy Gull-Masty, Grand Chef de la Nation crie, accompagnée du ministre délégué aux Affaires autochtones, Ian Lafrenière et Rémy Vincent, Grand Chef de la Nation huronne-wendat. .

Dans ce contexte, lors de leur première visite au Centre Vidéotron, les jeunes Bears semblaient quelque peu intimidés au départ, avant de se lancer.

« Les jeunes étaient très excités lorsqu’ils sont arrivés ici. Ils sont honorés d’être là. Au début du match, je les ai sentis nerveux. Ils ont fini par se calmer. »

« Nous ne nous attendions pas à une victoire, mais tout le mérite revient aux jeunes. Ce sont eux qui ont fait le travail. Pour eux, la glace est différente de ce qu’ils ont connu jusqu’à présent, tout comme l’aréna. Tout est nouveau », a-t-il ajouté.

Pas facile

Ce n’est certainement pas facile de monter une équipe entièrement crie. Si la carotte est concentrée dans le territoire réservé de Waswanipi, dans le secteur de la Baie-James, il faut chercher jusqu’à 900 km au nord pour compléter
la main d’oeuvre.

«Nous réunissons les joueurs pour des précamps où nous sélectionnons les joueurs. Il y a aussi un tournoi où d’autres sélections sont faites. C’est un processus sur lequel nous travaillons tous ensemble en tant que Nation crie. Pour certains jeunes, c’est très loin alors ils restent à l’école et jouent au hockey dans leur région », a noté William Saganash.

Avec la LNH

L’équipe créative de la LNH a conçu les maillots fièrement portés par les Bears, via le sponsor Adidas.

Dans les couloirs du Centre Vidéotron, les jeunes portaient aussi leur survêtement officiel.

« On nous a fourni les maillots et tous nos survêtements. C’est quelque chose que les joueurs n’avaient pas avant. Nous avons reçu les vêtements juste avant Noël et tout le monde était content », a déclaré le pilote.

  • Les Bears seront de retour vendredi matin (8 h) contre les Spartans de Saint-Laurent. Nous parions que ce n’est que le début d’une longue et fructueuse histoire avec le tournoi populaire.

Au programme aujourd’hui

Centre Vidéotron*

10h30 BB

  • Rive-Sud Express 2c. Gladiateurs d’Aoste

11:45 BB

  • Regroupement Beauce-Etchemin c. Saguenay Sag’s 2

13 h AAA

  • Sun County Panthers contre Adirondack Jr. Wings

14 h 15 AAA

  • New England Prospects contre Burnaby Winter Club Bruins

15h30 AAA

  • Los Angeles Jr.Kings contre Whitby Wildcats

16h45 ÉCOLE

  • Seacoast Academy Spartans c. Collège des commandants de Lévis

18 h BB

  • Équipe des étoiles féminines du Québec c. Paris Évry-Viry

19 h 15 AAA

  • Remparts de Québec c. Markham Majors

20h30 AAA

  • Slovaquie K&B Stars contre Flyers de Philadelphie

* Tous les matchs de la journée se jouent au Centre Vidéotron.

Une riche expérience pour les jeunes Madelinots

Rares sont les visiteurs à Québec cette semaine. Pour la quatrième fois seulement, une équipe des Îles-de-la-Madeleine est arrivée au tournoi pee-wee.

La dernière fois, c’était en 2017. Il faut savoir que pour les Madelinots, ce n’est pas simple de constituer une équipe.

Sur l’ensemble du territoire des Îles-de-la-Madeleine, il y avait cette année un total de 39 joueurs âgés
Pee Wee.

Parmi ce lot, il fallait constituer une équipe double lettre, mais il était difficile d’évaluer les effectifs disponibles compte tenu du fait qu’il n’y avait pas de match de saison !

“Les jeunes s’en foutent”

L’Escouade, une équipe dirigée par Bernard Arseneau, s’est rendue au tournoi de la Coupe Desjardins à Chandler et a remporté les grands honneurs.

Même scénario peu après à la Coupe Dodge de Sept-Îles.

Voici maintenant l’équipe du Québec.

«Les jeunes paniquent beaucoup», sourit M. Arseneau, qui est impliqué dans le hockey depuis 45 ans.

“En dehors de ces tournois, on ne fait que s’entraîner, donc je ne dirai pas qu’on vient ici pour gagner le tournoi, mais on ne sera pas battu 12-0”, a ajouté celui dont l’équipe s’est imposée au décompte de 8-2 hier soir. contre Québec Nord-Est, en classe BB.

Bon soutien

Pour participer à ces trois tournois, il fallait amasser près de 200 000 $. Pour la Coupe Desjardins et la Coupe Dodge, des entreprises des Îles et des dons de particuliers ont rendu l’aventure possible.

Pour le Québec, il a fallu faire appel à des fournisseurs extérieurs.

« C’est important de faire ça pour que nos jeunes voient la lumière. Il faut leur montrer qu’en restant chez eux, ils peuvent vivre de belles expériences. À mon avis, il ne faut jamais quitter la maison familiale avant le bantam », a déclaré Bernard Arseneau.

Pour les jeunes Madelinots, l’expérience est enrichissante, bien au-delà des résultats.

Le déplacement à Québec leur aura aussi permis de croiser le fer avec une équipe de la Lituanie dimanche et ils affronteront aujourd’hui les Cree Nation Bears, dans les deux cas, ce seront des matchs hors-concours.

  • Le tournoi, quant à lui, se terminera le dimanche 15 mai. D’ici là, beaucoup de hockey sera joué ainsi que de nombreuses activités se dérouleront sur place, au Centre Vidéotron.


#moment #très #émouvant #pour #une #équipe #indigène

Leave a Comment

Your email address will not be published.