Les Lauriers dévoilent leurs finalistes

Les Lauriers dévoilent leurs finalistes

Les Lauriers de la gastronomie sont de retour en force et en pleine forme pour une édition 2022 où les meilleurs talents de la scène culinaire et gourmande québécoise seront célébrés. Les 95 finalistes dans les 16 catégories ont été annoncés lundi lors d’un événement animé par Christian Bégin au Time Out Market Montréal.

Publié le 2 mai

Iris Gagnon Paradis

Iris Gagnon Paradis
La presse

Ève Dumas

Ève Dumas
La presse

“Je vais vous demander quelque chose qui est pratiquement impossible pour vous, gens de la restauration et de la gastronomie”, lance Christian Bégin, en ouverture de la conférence de presse. Cette chose impossible : le silence ! Surtout dans une salle pleine de chefs, sommeliers, producteurs agricoles en tout genre qui se réunissent pour la première fois en si grand nombre depuis plus de deux ans. Rappelons qu’en 2021, les Lauriers se sont déroulées virtuellement, après avoir été purement et simplement annulées en 2020.

La Capitale se démarque

Dans la catégorie illustre Restaurant de l’année, la capitale réchauffe la métropole, avec quatre sélections pour Québec (Arvi, Battuto, Le Clan, Restaurant La Légende) contre cinq pour Montréal (Beba, Candide, Mastard, Monarque, Mui Mui) . Le restaurant Les Faux-Bergers, à Baie-Saint-Paul, agit comme seul représentant régional.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Junichi Ikematsu, du réputé restaurant Jun I, est finaliste pour les Lauriers.

Le travail de 10 chefs est mis en valeur dans le prestigieux « chef. faire. s de l’année ». Il y a plusieurs chefs montréalais : Jérémie Bastien (Monarque), Luciano D’Orazio (Luciano Trattoria), Simon Mathys (Mastard), Junichi Ikematsu (Jun I), Sean Murray Smith (Floating Island) et John Winter Russell (Candide). Kim Côté (East Side à Kamouraska), Fisun Ercan (Bika Ferme & Cuisine à Saint-Blaise-sur-Richelieu), François-Emmanuel Nicol (Restaurant La Tanière à Québec) et Stéphane Modat (Le Clan à Québec) complètent le liste.

PHOTO ÉRICK LABBÉ, ARCHIVES LE SOLEIL

Le restaurant Le Clan se retrouve dans trois catégories : restaurant, chef et sommelier de l’année.

Ouvert à l’automne 2021 dans le Vieux-Québec, Le Clan est bien représenté cette année, avec son sommelier Pier-Alexis Soulière également nominé dans la catégorie « sommelier ». de l’année », aux côtés de Lindsay Brennan (Alma), Vanya Filipovic (Vin Mon Lapin), Joris Gutierrez Garcia (Le Club Chasse et Pêche) et Guillaume Plante (Maison Boulud).

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES DE PRESSE

Claudia Doyon, gérante du bar à la distillerie Chaufferie

L’art du cocktail rayonne bien au-delà de l’île de Montréal, dont Gilbert Lemieux (H3) est le seul représentant dans la catégorie « mixologue ou barman de l’année ». Le Québec brille avec trois citations : Simon Faucher (Restaurant La Tanière), Samuel Tremblay (Chez Rioux & Pettigrew) et Julien Vézina (Hono Izayaka). Claudia Doyon, de la Distillerie de la Chaufferie, à Granby, complète la sélection.

PHOTO FOURNIE PAR LE RESTAURANT LA TANIÈRE

Le restaurant La Tanière apparaît dans plusieurs catégories.

Restaurant gastronomique de haut vol à Québec, La Tanière se démarque également pour le Prix du meilleur service avec la présence de Roxan Bourdelais. Élyse Garand (Noren), Pierre Jullien (Graziella), Perle Morency (Côté Est) et William Saulnier (Beau Temps) complètent cette catégorie.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Dominic Labelle de Parcelles, à Austin

La catégorie « révélation. s de l’année » propose un tour d’horizon des personnalités qui ont marqué le monde de la gastronomie québécoise avec de nouveaux projets et initiatives. Pour l’édition 2022, Louie Deliglianis et Renée Deschesnes (La Franquette), Matthew Shefler et Vincent Lévesque Lepage (Knuckles Cantine & Vins), Harrison Swewchuk et Darcy Gervais-Wood (Salle Climatisée), tous à Montréal, s’y côtoient également comme Dominic Labelle pour la table champêtre Parcelles à Austin, et Emmy Plante avec le bar mexicain Maria Maria à Chicoutimi.

Artisans et producteurs honorés

Les Laurier mettent également en lumière le travail des boulangers, pâtissiers, brasseurs, vignerons, producteurs et artisans de partout au Québec.

Victor Maupoux (Place Carmin), Gabrielle Rivard-Hiller (La Cabane sur le roc), Gaël Vidricaire (pâtisseries Gaël Vidricaire), Lisa Yu (Monarque) et Chloé Migneault-Levacalier (Lecavalier Petrone) sont finalistes dans la catégorie « chef ». chef pâtissier. e de l’année ».

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Chloé Migneault-Lecavalier et Loïse Desjardins-Petrone de Lecavalier Petrone ont vu leur entreprise nommée deux fois cette année aux Lauriers.

Lecavalier Petrone, un fin chocolatier créatif montréalais, a aussi été nommé dans la catégorie « artisan ». e. s de l’année » avec le vétéran Anicet Desrochers (Miels D’Anicet), Chloé Gervais-Fredette (Les Chocolats de Chloé), Pascal Hudon (Pascal le boucher) et Carl Pelletier (Couleur Chocolat).

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Julien Roy, copropriétaire de la boulangerie Autumn avec Seth Gabrielse, se retrouve une fois de plus finaliste pour les Lauriers.

Pour la catégorie « boulanger. s de l’année », Fabien Demandolx (Racines boulangerie fermière, L’Isle-Verte) et Charles Létang (Du pain… C’est tout!, Saint-Roch-des-Aulnaies) sont en concurrence avec les Montréalais Thea Bryson (Miette Boulangerie) , Jeffrey Finkelstein (Hof Kelsten) ainsi que les habitués Seth Gabrielse et Julien Roy (Automne Boulangerie), pour qui il s’agit de la troisième sélection dans cette catégorie.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES DE PRESSE

Daniel Gillis, Laurent Noël et Guillaume Laliberté, de Lieux Communs

Pour la catégorie mettant en valeur le travail des brasseurs, vignerons ou producteurs de breuvages, on retrouve des entreprises de partout au Québec : Domaine du Nival (Saint-Louis), Menaud (Clermont), Lieux Communs (Oka), Vignoble de la Bauge (Brigham) et Cidrerie Chemin des Septs (Saint-Jean-Baptiste).

Le travail de Christian Lefebvre et Carole Marcoux (Le Porc de Beaurivage), David Robert (La Jardinière), Alexandre Faille (Chez Muffy), Mathieu Roy et Catherine Baltazar (La Récolte de la Rouge) ainsi que Louis-Charles et John- William Faille (La Ferme aux Mille Cailloux) est reconnu dans la catégorie « producteur ». trois fois. s de l’année ».

PHOTO PHILIPPE BOIVIN, ARCHIVES LA PRESSE

Produits Hydromel Charlevoix

Le Prix du Tourisme Gastronomique met en lumière les entreprises qui valorisent leur territoire. Cette année, Bleuetière Marland (Sainte-Marie-de-Beauce), Fromagerie Le Détour (Témiscouata-sur-le-Lac), Gourmet Sauvage (Mont-Blanc), Hydromel Charlevoix (Baie-Saint-Paul) et Vignoble Le Ruisseau, à Dunham.

Chasse-Marée, La Transformerie, Les Filles Fattoush, Manger Notre Saint-Laurent et Sel Saint Laurent sont finalistes dans la catégorie Entreprise ou Initiative de l’année, tandis que Cuisine, Cinéma & Confidences, Kamouraska Forest Mushroom Festival, Les First Fridays, Montréal en lumière et MYCO : rendez-vous de la gastronomie forestière sont nominés pour l’événement de l’année.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES DE PRESSE

Animateur des Lauriers, Christian Bégin est finaliste dans la catégorie du Prix du rayonnement de la culture culinaire.

Animateur des Lauriers de la gastronomie québécoise depuis la toute première édition en 2018, Christian Bégin est à nouveau nominé pour le Prix du rayonnement de la culture culinaire, aux côtés des chefs Normand Laprise et Stéphane Modat, du magazine Caribou et la plateforme Mordu.

De la Brigade au gala

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Le chef Marc-André Jetté préside cette année le jury des Lauriers.

C’est la Brigade des Lauriers, composée de plus de 5 000 professionnels de l’industrie, qui vote pour déterminer les finalistes et les lauréats décernés chaque année. A ce vote, qui compte pour 50% du résultat final, s’ajoute celui du jury. Cette année, il est présidé par le chef Marc-André Jetté et réunit Anita Feng, Alexandre Taillefer, Lesley Chesterman, Paul Toussaint, Marie-Fleur St-Pierre, Sophie Allaire et Colombe St-Pierre. A noter que les membres du jury retirent leurs établissements de la course.

La seule catégorie qui échappe à cette règle est celle du Prix du Public. Cette année encore, le public pourra voter pour sa personnalité préférée entre Bob le Chef, Soeur Angèle, Stefano Faita, Josée di Stasio, Normand Laprise, Marilou, Martin Picard, Colombe St-Pierre, Daniel Vézina et Ricardo, roi incontesté de cette catégorie, qui a remporté ce prix lors des trois dernières éditions.

Les lauréats seront annoncés lors du gala, qui reprend en présentiel pour la première fois en deux ans et qui aura lieu le 20 juin au Centre des sciences de Montréal. «Nous le gardons aussi abordable que possible, avec des billets à 95 $. Il comprend un repas, des boissons et un spectacle. On dirait que ça vaut le coup ! dit Christine Plante, fondatrice des Laurier.

Plus qu’une soirée de remise de prix, l’événement se présente aussi comme une grande fête de la gastronomie. Les invités pourront goûter à un véritable festin, le travail collectif d’anciens lauréats du concours, dont Stéphane Modat, Anita Feng, Marc-André Jetté, Antonin Mousseau-Rivard et Benjamin Oddo. Les amateurs de vin et de cocktails ne seront pas en reste avec un menu signé conjointement par Véronique Dalle (Foxy), Sophie Allaire (La Belle Histoire) et Kate Boushel (Atwater Cocktail Club). Les billets sont en vente aujourd’hui.


#Les #Lauriers #dévoilent #leurs #finalistes

Leave a Comment

Your email address will not be published.