test AirPods 3 qualite audio

Non, les AirPods ne sont pas dangereux pour la santé !

Plus tôt cette semaine, un lecteur nous a interpellés sur Twitter. Il nous a partagé une vidéo surprenante dans laquelle un individu réalise un “test” d’émission des ondes émises par les AirPods.

Dans le teaser, on pouvait lire : « Apple a probablement tué plus de personnes que Pfizer ». Publié à l’origine le 2 mai, ce tweet est rapidement devenu viral, en particulier sur les comptes avec des relents de complot.

Pour justifier son propos, l’auteur de la vidéo montre qu’en rapprochant les AirPods d’un appareil servant à mesurer les ondes, ce dernier se met à émettre de la lumière rouge et des sons stridents. L’objectif ici est de démontrer qu’en insérant les écouteurs sans fil d’Apple dans le conduit auditif, on expose notre cerveau aux ondes.

Cette vidéo est accompagnée d’un deuxième tweet faisant référence à un article d’Ulyces, un site d’information. Il s’agit en fait d’un copier-coller d’un article du Tech Times, un média américain spécialisé dans les nouvelles technologies. L’auteur de l’article revient sur une pétition signée par 250 scientifiques qui alertent l’OMS en supposant que « Les Airpods augmentent le risque de cancer ».

D’où vient cette vidéo ?

La vidéo partagée dans le premier tweet est le travail de Safe Tech pour Santa Rosa, “un groupe de citoyens ordinaires qui vivent à Santa Rosa”, en Californie. Ses membres veulent “sensibiliser aux enjeux de la technologie sans fil”. Sur le papier, rien de bien méchant.

Sauf qu’en s’intéressant de plus près à ce groupe, on découvre des propos plus inquiétants. Selon le collectif, la technologie bluetooth “perturbe l’ADN”conduit “un risque accru de certains cancers”génère une “atteinte neurologique” et “peut être fatal aux oiseaux”.

Pour étayer ces propos, le collectif ne s’appuie sur… rien. Aucune analyse n’a été réalisée en laboratoire, aucune étude, aucun rapport, rien ne vient prouver un quelconque lien de causalité entre les ondes émises par les appareils bluetooth et d’éventuels problèmes de santé. En outre le groupe lui-même ne revendique aucune expertise scientifique.

Mais alors pourquoi le testeur de vagues panique-t-il sur la vidéo ? Pour une raison très simple : c’est son rôle.

Sur la vidéo, le démonstrateur rapproche le casque sans fil émettant des ondes radio d’un appareil mesurant ces ondes radio. Bien entendu, les deux appareils communiquent entre eux.

Les appareils sans fil réduisent l’exposition aux radiations de 10

Qu’en est-il de la pétition rédigée par 250 scientifiques ? En réalité, à aucun moment les scientifiques n’affirment que les AirPods sont dangereux pour la santé. D’ailleurs, la première version du rapport a été publiée en 2015 indique TF1info, avant la commercialisation des premiers AirPods.

Et même dans sa dernière version publiée en 2019, la pétition ne mentionne jamais la technologie bluetooth ou les écouteurs sans fil. Les scientifiques s’inquiètent plus généralement des risques liés à l’exposition aux ondes radiofréquences.

Depuis la publication de cette pétition, d’autres études ont vu le jour. En janvier dernier, l’ANFR (Agence nationale des fréquences) publiait sa première étude sur l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, notamment les écouteurs et les kits mains libres.

La conclusion est claire : ces kits “que ce soit avec ou sans fil, réduisez l’exposition maximale d’un facteur d’environ 10 par rapport à l’utilisation du téléphone directement contre l’oreille”. Non seulement les écouteurs sans fil sont sans danger pour votre santé, mais ils réduisent l’exposition aux ondes des smartphones.

Apple AirPod Pro


#les #AirPods #sont #pas #dangereux #pour #santé

Leave a Comment

Your email address will not be published.