"Je trouve ça dégoûtant !"  -Rodger Brulotte - TVA Sports

“Je trouve ça dégoûtant !” -Rodger Brulotte – TVA Sports

S’il émet quelques réserves quant au rapport rendu public plus tôt ce mois-ci pour améliorer le développement du hockey au Québec, le commentateur sportif Rodger Brulotte estime que la situation entourant le baseball dans la Belle Province doit également connaître des changements majeurs.

« Dans le baseball, actuellement, nous avons un problème, un problème majeur : nous envoyons nos jeunes jouer aux États-Unis et la majorité d’entre eux reviennent sans diplôme, a critiqué Brulotte, avec véhémence, lors de son passage sur le podcast. Les objectifs remplis, Mercredi. Je trouve ça dégoûtant. Si on les envoie aux États-Unis, pour moi, c’est un échec majeur, ce qui veut dire qu’on n’a pas pu établir un programme fort au Québec. Ce n’est pas acceptable qu’on doive envoyer nos joueurs à l’extérieur parce qu’à la maison, on n’a pas développé un tel programme.

Présumant que ses propos n’allaient pas plaire à Baseball Québec, Brulotte a continué sur son poste, lui qui agit également à titre de commissaire de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ).

« On a des joueurs qui sont allés jouer pour l’Université McGill après leur séjour chez nous et ils ont des diplômes de McGill, a-t-il servi d’exemple. Le progrès est là, mais il faut développer une ligue au Québec qui amène les joueurs au niveau junior. Autrement dit, votre midget AAA doit devenir une sérieuse ligue de développement pour nos jeunes.

Brulotte voit le tennis comme un modèle à suivre, avec un important site d’entraînement pour les meilleurs joueurs de la discipline.

“Il suffit de regarder le nombre de joueurs de tennis qui excellent sur la scène mondiale et qui viennent de chez nous… Pourquoi n’avons-nous pas un grand site d’entraînement [pour le baseball] Au Québec? Nous n’en avons pas au hockey, nous n’en avons pas au football, nous en avons un au tennis… Où est le problème ?

Le Canada ne fait pas concurrence

Collaborateur pour le podcast “Les buts remplis”, Karl Gélinas a un peu tempéré les choses, lui qui est entraîneur-chef aux Diamants du Québec, dans la LBJÉQ, mais aussi avec le programme de l’Académie de baseball du Canada, qui regroupe l’élite des joueurs québécois.

“Je crois que la façon [menant] aux États-Unis est toujours très important pour les joueurs, a-t-il mentionné. Avant d’avoir des programmes au Canada aussi bons qu’aux États-Unis, cela demandera beaucoup de travail et beaucoup de temps. Il y a des joueurs, je pense, qui vont aux États-Unis pour le plaisir d’aller aux États-Unis. Ils pourraient potentiellement obtenir une meilleure éducation ici et jouer à un niveau de baseball tout aussi bon. Par contre, pour les joueurs plus talentueux qui fréquentent de très bons programmes, on ne peut pas rivaliser avec ça au Canada. C’est sûr à 100% !”

“Jouer aux Etats-Unis pendant l’été permet aussi à certains joueurs ici de gagner en visibilité auprès des recruteurs, mais parfois aussi l’opportunité de passer d’un collège plus faible à un programme supérieur…. C’est sûr que, dans le futur, ça serait être bon d’offrir un si bon calibre ici, qu’on est tellement bon que ça attire les gens à venir voir nos joueurs au Québec.

En attendant d’éventuels changements, la 76e saison de la LBJEQ devrait prendre son envol ce samedi avec des matchs à Montréal, Repentigny, Trois-Rivières, Québec et Coaticook.


#trouve #ça #dégoûtant #Rodger #Brulotte #TVA #Sports

Leave a Comment

Your email address will not be published.