Les Augustins sont les plus taxés

Les Augustins sont les plus taxés

Malgré des surplus records engrangés par leur Ville et une baisse de taxes de 8 % en 2022, les citoyens de Saint-Augustin-de-Desmaures sont toujours, de loin, les plus taxés de l’agglomération de Québec, 16 ans après les défusions.

• Lisez aussi : Excédent record de 41,9 M$ : la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures nage dans les surplus

Les Augustins occupent toujours le haut du palmarès de la facture de taxes la plus élevée de l’agglomération, tandis que ceux de L’Ancienne-Lorette reçoivent la facture la plus basse.

Pour une maison d’une valeur de 300 000 $, par exemple, les Augustins paient 365 $ de plus par année qu’un résident de L’Ancienne-Lorette et 344 $ de plus qu’à Cap-Rouge ou Beauport (voir le tableau) selon les données compilées par Le journal.

Il est à noter qu’au Québec, il existe encore des variations importantes sur le compte de taxes, selon le secteur dans lequel on réside.

Vingt ans après les fusions, imposées par l’État québécois, les dettes des vieilles villes ne sont pas toutes effacées.

Un lent rattrapage

Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau, a déjà promis un gel des taxes jusqu’en 2025.

Il espère combler l’écart avec les autres villes et revenir dans la moyenne d’ici « quelques années ».

“Cela ne prendra pas 20 ans… Moi, je suis un maître ici, mais qu’est-ce que ce sera ailleurs ?” Je ne sais pas. C’est pourquoi il est difficile de dire un certain nombre d’années. »

Entre 2015 et 2020, les taxes ont augmenté de plus de 40 % à Saint-Augustin (dont la hausse de 25 % d’un coup en 2015).

La Ville de Québec est en partie responsable de la situation en raison du quota trop élevé qu’elle a imposé, pendant des années, aux villes défusionnées.

Mais Saint-Augustin est aussi responsable de son propre malheur, analyse le maire.

« Oui, il y a eu des surfacturations, mais chez nous, la moitié des problèmes viennent de l’intérieur. C’est l’héritage du passé », analyse-t-il, pointant l’ancienne administration et le « gouffre financier » lié à diverses infrastructures comme le défunt Centre Jean-Marie-Roy ou l’Activital.

Sa Ville a cependant renversé la situation et nage actuellement dans les surplus.

Mardi soir, on apprenait que Saint-Augustin avait généré un surplus de près de 42 millions de dollars pour la seule année 2021. La Ville dispose désormais d’un “coussin” de 87,5 millions de dollars à la banque, alors que sa dette diminue. s’élevait à 53,8 millions de dollars.

Le maire Juneau ferme néanmoins la porte à toute nouvelle baisse d’impôts, une “fausse bonne idée”, estime celui qui prône, en priorité, le remboursement intégral de la dette.

La facture la moins chère

Selon le maire de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau, les chiffres de Enregistrer mettre les choses en perspective, alors que des citoyens réclament le remboursement des impôts payés en trop depuis 2008 via la part versée au Québec.

Il répète à qui veut l’entendre que leur compte de taxes est déjà le plus bas.

L’ancien maire Émile Loranger, dit-il, « a toujours été soucieux du respect de la capacité de payer des citoyens. J’ai travaillé sept ans avec lui, je l’ai vu partir. L’objectif est toujours de s’assurer de fournir le plus de services en prenant le moins d’argent possible dans les poches des gens ».

Taxes pour une maison de 300 000 $ (Agglomération de Québec)

Villes
(ou villes anciennes)
Taux d’imposition Prix ​​unique
(aqueduc, égout, déchets)
Facturer total en 2022
Saint-Augustin-de-Desmaures Évaluation de 0,9772 $/100 $ 457 $ 3389 $
Québec (anciennement Québec) Évaluation de 0,8593 $/100 $ 467 $ 3174 $*
Québec (Loretteville) Évaluation de 0,8593 $/100 $ 467 $ 3061 $*
Québec (Val-Bélair) 0,8593 $/100 $ dévaluation 467 $ 3053 $*
Québec (Sainte-Foy) Évaluation de 0,8593 $/100 $ 467 $ 3046 $*
Québec
(Beauport, Cap-Rouge, Charlesbourg,
Lac-Saint-Charles, Saint-Émile,
Sillery, Vanier)
Évaluation de 0,8593 $/100 $ 467 $ 3045 $
L’Ancienne-Lorette Évaluation de 0,8637 $/100 $ 433 $ 3024 $

*Les résidents du centre-ville de Québec (+129$), de Loretteville (+16$), de Val-Bélair (+8$) et de Sainte-Foy (+1$) doivent tout de même payer une taxe additionnelle liée aux dettes des anciennes villes, avant les fusions de 2002.

Remarque : Certains montants ont été arrondis pour faciliter la lecture du tableau.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.


#Les #Augustins #sont #les #taxés

Leave a Comment

Your email address will not be published.