Premier match à sens unique pour les Remparts

Premier match à sens unique pour les Remparts

Il y a eu des surprises jeudi lors de la première soirée des séries éliminatoires dans la LHJMQ, mais pas au Québec. Les Remparts n’ont fait qu’une bouchée des Saguenéens de Chicoutimi, l’emportant 6-1 pour prendre une avance de 1-0 dans la série au meilleur des cinq.

Les 44 points de classement qui séparaient les deux équipes en saison régulière sont apparus dans ce premier match, que les Red Devils ont également dominé 57-11 en tirs.

Pourtant, les Sags avaient failli refroidir les 8 540 partisans réunis au Centre Vidéotron dès les premiers instants de la première période alors qu’Alex Newcombe avait frappé le poteau à la droite de Fabio Iacobo.

Cependant, la troupe de Yanick Jean a dû attendre le 16et minute pour diriger son premier “vrai” tir au filet. C’était d’ailleurs le seul de l’époque.

Pendant ce temps, les Red Devils contrôlaient la majorité de l’engagement, dirigeant 12 tirs sur Kevyn Brassard sans parvenir à le contrecarrer, trop souvent à la recherche du jeu parfait.

Comme Wayne Greztky l’a déjà dit : « tu rate 100% des tirs que tu ne prends pas », et les Remparts ont appliqué cette phrase lors des deux dernières périodes, dirigeant pas moins de 45 tirs sur Kevyn Brassard et Sergei Litvinov qui, volume , a fini par faiblir.

Mikaël Huchette, Olivier Coulombe, Zachary Bolduc, Xavier Filion, Zachary Gravel et Louis Crevier ont marqué

L’EXEMPLE DES PANTHÈRES

Au cours des derniers jours, le personnel d’entraîneurs des Remparts a utilisé plusieurs exemples tirés des séries éliminatoires de la LNH pour préparer son équipe.

Le premier : celui des Florida Panthers qui, malgré leur première place au classement, ont échappé au premier match de leur série contre les Capitals de Washington.

«On voulait s’assurer de rester humbles et de respecter les Sags tout en jouant le hockey qu’on a à jouer», a résumé Patrick Roy, qui avait aussi usé de l’indiscipline des Maple Leafs lors du match noh 2 de la série contre le Lightning de Tampa Bay pour avertir ses troupes.

Toute l’année, les Remparts ont mis l’accent sur leur profondeur à l’attaque et ils l’ont démontré jeudi alors que quatre des six buts de l’équipe provenaient des troisième et quatrième lignes de l’équipe.

“Nous savons que Zach [Bolduc] et Théo [Rochette] sont nos deux gros attaquants et notre force de frappe, mais il y a des soirs où ce sera plus difficile. Ils ne peuvent pas toujours traîner l’équipe. C’est là que notre profondeur fera la différence. Nous avons quatre lignes qui peuvent produire et c’est un gros bonus pour nous », a résumé Gravel.

SAG FATIGUÉ

De son côté, l’entraîneur-chef des Sags Yanick Jean ne cherchait pas midi-deux heures pour expliquer la défaite de jeudi.

« J’ai senti qu’ils nous faisaient brûler beaucoup d’énergie. Oui, nous voulions rester à l’intérieur et être patients, mais il y a patient et patient. Ils avaient trop de temps et d’espace. On va se dire les vraies choses, on joue contre une très, très bonne équipe de hockey. Ils étaient prêts et plus le match avançait, moins je sentais que nous pouvions suivre. »

En deuxième, alors que c’était 3 à 1 pour les Remparts, Chicoutimi avait une chance en or de revenir alors que Pier-Olivier Roy et James Malatesta étaient poursuivis sur la même séquence pour offrir un avantage numérique de 5 contre 3 aux visiteurs.

Cependant, ils n’ont pas pu en profiter.

« Après cela, nous nous sommes séparés. Nous avons eu une chance de revenir, mais nous n’avons tout simplement pas performé. Nos joueurs étaient au mauvais endroit et certains ont essayé de sauver le monde par eux-mêmes en se disant que puisque ça n’avait pas marché dans les vingt premières secondes, ils allaient marquer le but. Ce n’est pas l’approche que nous voulons en tant qu’équipe. »

Le jeu noh 2 aura lieu samedi au Centre Vidéotron.


#Premier #match #sens #unique #pour #les #Remparts

Leave a Comment

Your email address will not be published.