Rapport financier 2021 de Montréal |  Un surplus de 293 millions, mais la dette augmente

Rapport financier 2021 de Montréal | Un surplus de 293 millions, mais la dette augmente

Montréal a affiché un surplus global de 293 millions pour 2021, mais sa dette a tout de même augmenté de près de 300 millions et atteint maintenant 6,6 milliards, soit une variation de près de 5 % par rapport à 2020. L’administration Plante se défend toutefois d’avoir détenu le plus » gestion “serrée” possible dans les circonstances.

Mis à jour hier à 12h07

Henri Ouellette-Vézina

Henri Ouellette-Vézina
La presse

« Nous avons généré environ 638 millions d’économies grâce au paiement des investissements en trésorerie. C’est une gestion très serrée des finances qui contribue à limiter la hausse de l’endettement », a justifié mercredi le président du comité exécutif et responsable des finances, Dominique Ollivier.

Le taux d’endettement est désormais “114%, soit 6% de moins que prévu dans le budget 2021”, notent les autorités dans leur rapport. « Ce résultat est conforme à la stratégie de l’administration communale qui a relevé exceptionnellement le plafond du taux d’endettement à 120 % maximum pour les années 2019 à 2026 et laisse présager que ce plafond sera respecté dans les années à venir. venir. Cela permettra un rattrapage important du déficit d’entretien des actifs municipaux », lit-on.

Reconnaissant que le défi est de taille, le numéro 2 de Valérie Plante émet cependant plusieurs mises en garde. « Nous devons aussi regarder du même souffle l’augmentation de nos actifs, qui totalisent près d’un milliard de dollars nets. En liquide, comme les Montréalais à la fin, on s’enrichit tous », a-t-elle dit en réponse aux questions de La presse.

Montréal prévoit consacrer un peu plus du tiers de ses surplus, soit plus de 100 millions de dollars, à la « gestion responsable de la dette ». “C’est pour continuer à baisser nos ratios, et pour montrer cette volonté que nous avons d’avancer dans le sens d’une saine gestion”, a déclaré Mme.moi Olivier.

A ses côtés, le directeur de l’information comptable et financière de la Ville, Raoul Cyr, a également rappelé que si la dette atteint 6,6 milliards, “il y a des immobilisations qui valent environ 13,7 milliards”. « Si on fait le ratio, on est à 50 % de dettes. Je pense que c’est un ratio raisonnable. Bien sûr, nous visons toujours le paiement à 100 %, mais nous devons veiller à ce que ces immobilisations soient également utilisées par les générations futures », a-t-il déclaré. “Si nous payons tout en espèces maintenant, les futurs citoyens auront des immobilisations qui ne leur coûteront rien, et ce seront les citoyens d’aujourd’hui qui les auront payés”, a-t-il également illustré.

Excédent de 293 millions

De plus, le surplus global dégagé par Montréal en 2021 atteint 293,1 millions, dont plus de 250 millions iront directement dans les caisses du centre-ville et 108 millions dans les arrondissements.

La Ville fait état d’une augmentation de ses revenus de 146 millions l’an dernier. Plus de 80 millions de dollars de ce montant proviennent des transferts des gouvernements provincial et fédéral, et 134 millions de dollars proviennent des droits de mutation immobilière. Signe que la pandémie a durement frappé, l’administration a pourtant encaissé 59 millions de contraventions en moins, et 14 millions en moins d’impôts.

Par ailleurs, la “baisse globale” des charges d’exploitation est également estimée à 94 millions. Une augmentation de 52 millions des dotations internes – provenant des excédents accumulés dans le passé – a ainsi permis de dégager un excédent global de 359 millions.

Le conseil d’agglomération a cependant enregistré un déficit de quelque 66 millions. De ce nombre, environ 39 millions proviennent de pertes causées par la pandémie de COVID-19. « On parle donc d’un déficit structurel de 27 millions. Sur le budget global de trois milliards, c’est 0,9 % comme tel », a relevé le directeur général de la Ville, Serge Lamontagne, jurant « d’avoir des solutions qui mettent quelques années à se mettre en place » pour rééquilibrer ce budget.

« Il faut rappeler que l’année d’avant, on avait un déficit de près de 200 millions dans l’agglomération, dont 80 millions directement liés à la pandémie. Cette année nous sommes descendus à 66 millions », s’est-il aussi réjoui.

Apprendre encore plus

  • 52,6 millions
    C’est le montant payé par la Ville de Montréal pour les heures supplémentaires de ses employés en matière de sécurité. La rémunération des employés a bondi de 102,3 millions en 2021.


#Rapport #financier #Montréal #surplus #millions #mais #dette #augmente

Leave a Comment

Your email address will not be published.