Covid-19 : 55% des patients hospitalisés souffrent encore d'au moins un symptôme à 2 ans

Covid-19 : 55% des patients hospitalisés souffrent encore d’au moins un symptôme à 2 ans

Deux ans après avoir été hospitalisés pour le Covid-19, 55% des patients présentent encore au moins un symptôme, principalement de la fatigue, rapporte une étude chinoise publiée dans “The Lancet Respiratory Medicine”. Ce sont les premiers résultats publiés après un suivi de 2 ans. Des travaux antérieurs ont rapporté que seul un patient sur quatre hospitalisé avec Covid-19 avait complètement récupéré 1 an après avoir quitté l’hôpital.

Ces résultats suggèrent que“il faut plus de deux ans pour récupérer complètement” d’hospitalisation pour Covid-19, résume dans un communiqué le premier auteur de l’étude, le professeur Bin Cao. Les auteurs rappellent qu’une forte prévalence d’asthénie a également été observée pendant la phase de récupération du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et pouvait persister jusqu’à quatre ans.

“Il y a un besoin évident de fournir un soutien continu à une proportion importante” de ces patients et “comprendre comment les vaccins, les traitements émergents et les variantes affectent les résultats de santé à long terme”, poursuit le professeur Bin Cao.

Amélioration au fil du temps

L’étude a porté sur 1 192 patients (âge médian de 57 ans, 46 % de femmes). Hospitalisés pour le Covid-19, ils sont sortis de l’hôpital Jin Yin-tan de Wuhan entre le 7 janvier et le 29 mai 2020. Ces patients ont été examinés à 6 mois, 12 mois et 2 ans après leur sortie, avec un test de marches de six minutes, tests de laboratoire et une série de questionnaires sur les symptômes, la santé mentale, la qualité de vie liée à la santé, le retour au travail et l’utilisation des soins de santé après le congé. Un sous-ensemble a effectué des tests de la fonction pulmonaire et une imagerie thoracique à chaque visite. Les résultats à 2 ans ont été comparés à ceux d’un groupe témoin, sans antécédent d’infection au Covid-19, appariés selon l’âge, le sexe et les comorbidités.

La proportion de patients avec au moins un symptôme persistant a diminué significativement passant de 68 % à 6 mois à 55 % à 2 ans. Les symptômes les plus fréquemment rapportés étaient la fatigue et la faiblesse musculaire, qui sont passées de 52 % à 6 mois à 30 % à 2 ans.

11% n’ont pas repris leur activité professionnelle à 2 ans

Mais, si la santé physique et mentale des patients s’est améliorée avec le temps, ils ont tendance à être en moins bonne santé que le groupe témoin et à souffrir d’une qualité de vie dégradée. Par exemple, 31 % ont déclaré des problèmes de sommeil (contre 14 % dans le groupe témoin), 12 % à 19 % (selon les questionnaires utilisés : qualité de vie ou santé mentale) ont signalé de l’anxiété ou de la dépression (contre 3 à 5 %) et 35 % ont signalé des douleurs ou des malaises (contre 10 % dans le groupe témoin).

Les patients étaient également plus susceptibles de signaler des douleurs articulaires, des palpitations, des étourdissements et des maux de tête. Ceux qui ont été placés sous assistance respiratoire pendant leur hospitalisation présentaient plus souvent une diffusion pulmonaire altérée et une fonction pulmonaire réduite. De ce fait, une partie d’entre eux (11 %) n’ont pas repris leur activité professionnelle d’origine deux ans après leur départ.

Si les patients s’améliorent, le poids des symptômes reste élevé, avec un état de santé global à 2 ans inférieur à celui de la population générale. Ces résultats mettent en évidence la ” besoin urgent “ explorer longuement la pathogenèse du Covid, disent les auteurs, insistant sur l’élaboration de normes communes “pour réduire l’hétérogénéité entre les études”, tels que des outils d’évaluation validés, des questionnaires sur les symptômes reconnus et des délais de suivi spécifiques. L’urgence est aussi de développer des interventions efficaces pour réduire le risque de Covid long, ajoutent-ils.

#Covid19 #des #patients #hospitalisés #souffrent #encore #dau #moins #symptôme #ans

Leave a Comment

Your email address will not be published.