Fleuron québécois du sirop d'érable |  Industries Bernard devient irlandais

Fleuron québécois du sirop d’érable | Industries Bernard devient irlandais

L’un des distributeurs et embouteilleurs de sirop d’érable les plus connus au Québec, Industries Bernard, devient la propriété d’une entreprise irlandaise, Valeo.

Posté à 7h00

Karim Benessaieh

Karim Benessaieh
La presse

Selon l’annonce faite mercredi par l’actionnaire majoritaire depuis 2017 des Industries Bernard & Fils ltée, le fonds montréalais Phoenix Partners, la transaction devrait permettre à l’entreprise de Saint-Victor, en Beauce, de doubler son chiffre d’affaires d’ici cinq ans. Le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé.

Les Industries Bernard, jusqu’à présent détenues par cinq générations de la famille du même nom, achètent et transforment quelque 30 millions de livres de sirop d’érable chaque année. À titre de comparaison, la production globale au Québec en 2021 était de 133 millions de livres. Les activités des Industries Bernard resteront regroupées à l’usine de Saint-Victor, et l’équipe de direction, notamment son président Yves Bernard, ainsi que le personnel resteront en place.

« C’est une excellente nouvelle pour notre entreprise et pour l’industrie acéricole », déclare Martin Bernard, fils d’Yves et vice-président exécutif.

Les produits de l’érable attirent de plus en plus de consommateurs à l’international et il était important pour nous de trouver un partenaire qui pourrait nous aider à maximiser notre potentiel.

Martin Bernard, vice-président exécutif d’Industries Bernard

Les Producteurs acéricoles du Québec (PPAQ), qui comptent quelque 13 300 membres, sont également satisfaits de la transaction. « Nous sommes toujours heureux pour la famille Bernard, ils continuent de s’impliquer dans leur entreprise, a commenté Joël Vaudeville, porte-parole. C’est l’expertise du savoir-faire québécois qui est maintenue. »

Marque connue au Québec

Le groupe Valeo Foods, basé à Dublin en Irlande, est un acteur majeur de la distribution alimentaire présent dans une centaine de pays, contre une quarantaine pour Industries Bernard. C’est aussi Valeo qui distribue le sirop d’érable Bernard sous la marque Buckwud en Grande-Bretagne depuis 12 ans.

Le marché du sirop d’érable est généralement une entreprise de marque maison dans les supermarchés, et Bernard vend sous les grandes marques presque partout. C’est surtout au Québec qu’ils vendent beaucoup sous la marque Bernard.

François Fauteux, associé directeur chez Phoenix

Valeo a été racheté en 2021 par un fonds d’investissement américain, Bain Capital. L’achat de 100 % des Industries Bernard vise notamment à lui donner un tremplin pour la croissance de ses activités en Amérique du Nord.

“C’est un gros joueur, Valeo, et il a indiqué sa volonté de poursuivre la croissance de l’entreprise sur les marchés internationaux”, note M. Vaudeville du PPAQ. Rien que l’an dernier, la croissance était de 20 %. Nous continuerons à vendre notre sirop. »

“Atteindre le monde”

M. Fauteux reconnaît que l’acquisition par une société étrangère de cette entreprise québécoise fondée au début du 19et siècle pourrait faire grincer des dents. “On a fait un processus de vente très large, on a contacté beaucoup de joueurs au Québec”, rapporte-t-il.

On aurait aimé le vendre au Québec, mais il y avait un alignement parfait. Non seulement Valeo proposait une offre intéressante, mais c’était ce que voulait la famille. Là, c’est le monde que Valeo va lui permettre d’atteindre.

François Fauteux, associé directeur chez Phoenix

La quatrième génération des Bernard, dont le président Yves, avait besoin d’un partenaire en 2017 pour “professionnaliser l’entreprise”, ce que Phoenix Partners a rendu possible en doublant le chiffre d’affaires en cinq ans. « Nos partenaires nous ont dit l’été dernier qu’il serait temps de vendre l’entreprise pour que la quatrième génération puisse en profiter », explique M. Fauteux.

La transaction, dit-il, a créé « quelques multimillionnaires » au Québec qui, à leur tour, vont réinvestir et démarrer des entreprises ici. Les Bernard ont acquis des parts de Valeo dans l’opération, ce qui leur permettra d’avoir leur mot à dire dans la gestion. La société dublinoise est à la recherche d’autres entreprises à acquérir, explique l’associé gérant. « Il y a encore quelques compagnies acéricoles à racheter, des acteurs plus petits qui seraient intéressants pour Valeo, qui veut rester dans ces catégories, avec la confiserie et le miel. »

Bernard Industries est considéré comme le numéro deux mondial de la transformation et de la distribution de sirop d’érable, derrière Sucre Lantic/Rogers, qui a fait l’acquisition de LB Maple Treat à Granby en 2017.


#Fleuron #québécois #sirop #dérable #Industries #Bernard #devient #irlandais

Leave a Comment

Your email address will not be published.