Shapo se paie Nadal;  FAA dans les quartiers c.  Djoko

Shapo se paie Nadal; FAA dans les quartiers c. Djoko

ROME – Denis Shapovalov a battu Rafael Nadal pour la deuxième fois en six matches en carrière jeudi, atteignant les quarts de finale à Rome.

Le Canadien a battu l’Espagnol 1-6, 7-5 et 6-2, en deux heures et 39 minutes.

Nadal avait l’air sensiblement diminué au fil du match et à mesure que le match s’allongeait, il s’ennuyait du pied gauche.

Le joueur de 35 ans boitait entre les points – une image sombre à l’approche de Roland-Garros. Nadal a raté une bonne partie de 2021 avec une blessure au pied gauche.

Nadal est revenu à l’ATP la semaine dernière après une absence de six semaines, à la suite d’une côte cassée. Il a bien commencé 2022, entre autres avec un 21e titre prestigieux, à Melbourne.

Shapovalov a également eu raison de Nadal en 2017, à Montréal.

Jeudi, le représentant de la feuille d’érable a signé 13 as, le dernier à mener 5-2 au troisième set.

Nadal a commencé le match suivant avec deux fautes directes. Il a ensuite marqué un point, puis Shapovalov a décroché un coup gagnant. L’Espagnol a ajouté deux points avant de commettre deux autres fautes directes pour concéder le match. Le dernier point était un tir trop long.

Shapovalov avait un mince avantage de pause, 5-4.

Tête de série numéro 13, Shapovalov aura Casper Ruud, la cinquième tête de série, comme prochain rival.

Félix Auger-Aliassime, 8e tête de série de l’Open d’Italie, a pour sa part évincé l’Américain Marcos Giron 6-3, 6-2 après une heure et 28 minutes de jeu sur terre battue romaine en huitièmes de finale.

Le Québécois a maintenant une fiche en carrière de 2-0 face à Giron, le 60e joueur mondial, après l’avoir battu en quart de finale du tournoi sur gazon de Halle l’an dernier.

Djokovic rejoint Auger-Aliassime en quarts

Auger-Aliassime s’est montré particulièrement efficace au service, comme en témoignent ses 11 aces. Il a également remporté 84% de ses points avec son premier service et 54% avec son deuxième. De plus, le tennisman de 21 ans a converti quatre de ses huit balles de break, et il n’a été breaké qu’une seule fois en trois tentatives par Giron.

Auger-Aliassime affrontera en quart de finale le n°1 mondial, le Serbe Novak Djokovic, qui a sèchement disposé du Suisse Stanislas Wawrinka 6-2, 6-2. Ce sera le premier duel en carrière entre Djokovic et Auger-Aliassime.

Zverez gagne sa place en quart

Alexander Zverev, 3e mondial, a remporté sa 100e victoire en battant l’Australien Alex De Minaur 6-3, 7-6 (7/5) en huitièmes de finale de l’Open d’Italie.

L’Allemand de 25 ans, qui n’a pas encore perdu le moindre set du tournoi, affrontera vendredi le Croate Marin Cilic (23e) ou le Chilien Christian Garin (45e).

“C’était mieux qu’hier, c’est sûr”, s’est félicité le champion olympique de Tokyo qui s’était battu mercredi pour venir à bout de la résistance de l’Argentin Sebastian Baez (37e) 7-6 (8/6), 6-3.

“Je dois garder ma concentration mieux que ça”, a-t-il tempéré.

« Alex est un très bon joueur et surtout un très bon receveur. Donc perdre son service contre lui peut arriver, mais j’ai vraiment besoin d’être plus efficace sur mon service tout au long du match », a-t-il analysé.

Zverev a remporté le premier titre majeur de sa carrière à Rome en 2017 en battant Novak Djokovic en finale. L’année suivante, il est battu en finale par Rafael Nadal, le même homme qui l’avait battu en quart de finale l’an dernier.

Tsitsipas se déroule

Stefanos Tsitsipas, 5e mondial, a mis un set à régler jeudi avant de se dérouler pour dominer le Russe Karen Khachanov (24e) 4-6, 6-0, 6-3 et ainsi se hisser en quart de finale.

Au prochain tour, le Grec de 23 ans affrontera le héros local Jannik Sinner (13e) qui a battu le Serbe Filip Krajinovic (54e) 6-2, 7-6 (8/6).

Après avoir cédé le premier set à Khachanov, Tsitsipas a remporté neuf matchs de suite pour remporter un set et s’en tirer 3-0 dans le set décisif.

“J’ai élevé mon niveau dans le deuxième set”, a-t-il analysé, heureux d’avoir réussi à garder son calme pour mettre en place ses “schémas tactiques”.

“Je n’ai pas bien servi dans le premier set, je me précipitais et j’avais trop de choses en tête”, a-t-il déclaré.

“A partir du moment où j’ai réussi à me vider l’esprit, les choses se sont passées différemment car j’ai réussi à prendre les bonnes décisions au bon moment”, a-t-il encore expliqué.

Le Russe n’a pas baissé les bras et a réussi à mettre un terme à l’hémorragie, mais il n’a jamais réussi à menacer Tsitsipas sur son service pour que le double vainqueur de Monte-Carlo l’emporte tranquillement.

Finaliste l’an dernier à Roland-Garros après avoir remporté son premier tournoi dans la catégorie Masters 1000 en Principauté, Tsitsipas enchaîne cette saison une belle série sur terre battue depuis le début du printemps : après son titre à Monte-Carlo, il a été battu au quarts à Barcelone par Carlos Alcaraz, puis en demies à Madrid par Alexander Zverev.

Et il peut donc à nouveau espérer rejoindre le dernier carré du dernier grand tournoi préparatoire de Roland-Garros (22 mai-5 juin). A condition de passer l’obstacle Sinner qui, pour son premier trimestre à Rome, sera bien entendu soutenu haut et fort par son public.

«Mon travail consiste à monter sur le court et à jouer au tennis. Évidemment, il aura un peu plus de soutien du public, mais c’est normal. Ce sera à moi de bien jouer pour prouver que je suis le meilleur », a commenté Tsitsipas.


#Shapo #paie #Nadal #FAA #dans #les #quartiers #Djoko

Leave a Comment

Your email address will not be published.