Laval est un peu court dans le 1er match

Laval est un peu court dans le 1er match

SOMMAIRE Fusée 3 – Crunch 4

SYRACUSE, NY – Le Rocket de Laval n’a pas connu le début prévu de son premier match éliminatoire en cinq ans, mais les joueurs sont confiants de pouvoir rebondir.

Anthony Richard a marqué deux buts et une passe, Maxime Lagacé a effectué 28 arrêts et le Crunch de Syracuse a défait le Rocket 5-3 vendredi à l’Upstate Medical University Arena.

The Crunch mène la série de demi-finales de la section nord 1-0. Le match 2 de la série au meilleur des cinq sera présenté samedi, toujours à Syracuse.

« Je dirais que je suis optimiste pour les prochains matchs, a déclaré le défenseur du Rocket Tobie Paquette-Bisson. Nous n’avons pas joué notre meilleur match, mais nous avons eu de bonnes occasions. Nous avons failli marquer à la fin et leur avons donné la plupart des buts. Nous nous baserons sur ce que nous avons appris aujourd’hui et sommes optimistes pour l’avenir. »

Le Rocket a profité d’une de ses deux occasions en supériorité numérique, tandis que le Crunch est allé 2 en 4 avec un homme de plus dans un match ponctué de plusieurs échauffourées.

Rocket confiant malgré la défaite

« C’est important de garder son calme, a dit l’attaquant Joël Teasdale. Ils veulent nous distraire et punir après le coup de sifflet. Nous en avons parlé avant le match et nous étions prêts. Il faudra être meilleur à ce niveau. »

Alex Belzile a marqué deux fois, tandis que Teasdale a également touché la cible pour le Rocket. Danick Martel a récolté deux passes et Sami Niku trois, tandis que Kevin Poulin a stoppé 26 tirs.

“C’est une expérience formidable pour tout le monde”, a déclaré Belzile. C’est la première fois que je participe aux séries éliminatoires de la Ligue américaine et j’ai 30 ans. Un jeune peut imaginer qu’il participera aux séries éliminatoires chaque année, mais ce n’est pas la réalité. Il faut profiter de cette expérience. »

Cole Koepke a inscrit un but et une passe décisive, tandis que Remi Elie et Gemel Smith étaient les autres buteurs de Crunch.

L’équipe locale avait remporté sept des huit matchs entre les deux équipes au cours du calendrier régulier. Le Rocket avait gagné à Syracuse en fin de campagne, lorsque le Crunch avait donné congé à plusieurs joueurs réguliers.

« Dans les séries, il faut avoir la mémoire courte. Nous avons perdu ce soir, mais nous devons rebondir demain », a déclaré l’entraîneur-chef du Rocket, Jean-François Houle. On peut peut-être mieux jouer défensivement. Quelques revirements nous ont coûté cher, mais l’effort était là. »

En plus de préférer le vétéran Poulin à l’espoir du Canadien de Montréal Cayden Primeau devant le filet, Houle avait décidé de laisser de côté le jeune défenseur Mattias Norlinder. Ce dernier a rejoint l’équipe ces derniers jours après avoir terminé sa campagne avec le Frölunda FC en Suède.

Lagacé remporte son duel

Le Rocket a ouvert le score après 4:11 de jeu en avantage numérique. Belzile a choisi le retour après un lancer de Martel.

Le Crunch a rapidement répondu, seulement 1:43 plus tard. Niku y est allé avec une passe errante vers l’enclave et Elie a battu Poulin avec un tir sur réception.

Les deux gardiens ont ensuite réalisé de superbes arrêts. Lagacé a frustré Jesse Ylönen à deux reprises, tandis que Poulin a signalé aux dépens de Smith.

Le Crunch a pris les devants avec 1:17 à faire en première période en supériorité numérique. Koepke a dévié un long tir de Richard derrière Poulin.

Richard est revenu après seulement 68 secondes de jeu en deuxième période. Poulin a stoppé un tir de Koepke, mais le retour a dévié sur la jambe du défenseur Tory Dello et la rondelle est revenue à Richard dans l’enclave. Richard a profité de la situation pour battre Poulin.

Le gardien du Rocket a commis un véritable vol contre Charles Hudon quelques minutes plus tard, lorsque l’attaquant du Crunch s’est retrouvé seul à l’entrée du filet.

De son côté, Lagacé a brillé face à Xavier Ouellet alors que le Rocket jouait en infériorité numérique.

Le Rocket a réduit le déficit à 3-2 avec 4:41 à faire en deuxième période, quelques secondes après la fin d’un avantage numérique. Teasdale a connu un retour, tandis que le défenseur Fredrik Claesson a été handicapé par la perte d’une lame de patin.

Le Crunch a restauré son coussin de deux buts avant la fin de la deuxième période, avec 1:49 à faire. Alors que Martel était au banc des pénalités pour avoir frappé Lagacé, Smith a réussi à tirer dans un filet vide après que Hudon ait frappé le poteau.

Belzile a relancé le Rocket en inscrivant son deuxième but du match à 6:28 de la troisième période.

Poulin a brillé avec un arrêt spectaculaire contre Koepke à moins de trois minutes de la fin, donnant à son équipe une dernière chance d’égaliser le match.

Teasdale et Rafaël Harvey-Pinard ont ensuite raté des occasions en or après le remplacement de Poulin par un attaquant supplémentaire. Richard a permis au Crunch de fermer les livres en marquant dans un filet désert avec 22 secondes à jouer.

Belzile marque… puis frappe dans le filet !

Belzile lance un avertissement précoce à Crunch

Un cadeau de Sami Niku pour Remi Elie

Cole Koepke redirige le tir d’Anthony Richard

Arrêt spectaculaire de Kevin Poulin aux dépens de Charles Hudon

Anthony Richard double l’avance de Syracuse

Un 1er but professionnel en playoffs pour Teasdale

Gemel Smith s’improvise joueur de baseball


#Laval #est #peu #court #dans #1er #match

Leave a Comment

Your email address will not be published.