crise en France, des risques pour les personnes ?

crise en France, des risques pour les personnes ?

Le virus de la “grippe” ou plutôt de la “peste aviaire” se propage dans les élevages en France. 16 millions de volailles ont été abattues, un nombre record. Que savoir sur cette maladie ? Quels sont les risques de transmission à l’homme ? Éclairage avec le Pr Jeanne Brugère-Picoux, vétérinaire et membre de l’Académie nationale de médecine.

[Mise à jour le 3 mai 2022 à 14h25] Grippe aviaire ou plutôt “la grippe aviaire” est un maladie animale causée par les souches A du virus de la grippe. On parle de “épizootique« comme c’est un épidémie affectant les animaux. C’est une maladie infectieuse, virale, très contagieuse affectant les oiseaux domestiques et sauvages qui peut, selon la souche, être transmis à l’homme, sans nécessairement le rendre malade. Depuis août 2021, de nombreux foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) ont été détectés dans la faune sauvage ou dans des élevages en Europe. Les autorités sanitaires de nombreux États membres (Pays-Bas, Allemagne, Italie…) ont notifié des foyers dans des élevages avicoles (dindes et poulets de chair, poules pondeuses). Un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène a été détecté en France le 26 novembre 2021 dans le Nord. À Le 2 mai 2022, le France Compte 1 364 foyers de grippe aviaire hautement pathogène (IAHP) en élevage, 46 cas en faune sauvage et 30 cas en basse-cour, selon le ministère de l’Agriculture. Depuis le début de l’épizootie de grippe aviaire en novembre 2021, 16 millions de volailles ont été abattues en Franceun nombre record d’abattages sur le territoire. Face à l’ampleur de la crise actuelle, trois experts européens se sont rendus en France du 5 au 7 avril pour aider les autorités françaises à limiter la propagation du virus de la grippe aviaire. Quoi précautions adopter ? Quoi risques pour l’homme ? Comment se fait-il transmission ?

Combien de cas de grippe aviaire en France ?

À Le 2 mai 2022, le France Compte 1 364 foyers de grippe aviaire hautement pathogène (IAHP) en élevage, 46 cas en faune sauvage et 30 cas en basse-cour, selon le ministère de l’Agriculture. Depuis le début de l’épizootie de grippe aviaire en novembre 2021, 16 millions de volailles ont été abattues en France, un nombre record d’abattages sur le territoire.

“Nous n’avons jamais eu une épizootie aussi dramatique”

L’ensemble du territoire métropolitain a été placé le 5 novembre à risque “élevé”. “Nous n’avons jamais eu une épizootie aussi dramatique, le virus est devenu très pathogène, réagit immédiatement le professeur Jeanne Brugère-Picoux, vétérinaire et membre de l’Académie nationale de médecine qui souligne toutefois que “l’épidémie ralentit”. Le principal problème est de réussir arrêter la progression du virus et surtout éviter la contamination des élevages de poulets, dindes, etc. Leur attaque ferait perdre de nombreuses années de recherche génétique. Nous devons protéger ces grands-parents.” D’autre part, pas de peur pour l’homme en France “car il n’y a pas les mêmes facteurs de risque qu’en Asie où des contaminations ont été observées (marché de volailles vivantes susceptibles d’être infectées, conditions précaires avec cohabitation importante avec des volailles non contrôlées, persistance du virus…)” poursuit le spécialiste. En France, la protection des volailles est essentielle face au risque exceptionnel pour l’homme. Il repose sur des mesures drastiques de biosécurité.

La grippe aviaire en France
Carte de France des zones liées à des foyers de contamination par la grippe aviaire – 2 mai 2022 © Ministère de l’Agriculture

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?

“grippe” aviaire ou plutôt “peste” aviaire est une maladie causée par virus de la grippe aviaire (A) hautement pathogène (IAHP). C’est un virus famille des virus de la grippe. Nous parlons ainsi d’une manière “grippe aviaire” inadéquate considérant que, chez les oiseaux, il s’agit d’une maladie caractérisée par une septicémie associée à une encéphalite, et pas d’une affection principalement respiratoire telle que la grippe humaine. “Le le virus de la peste aviaire a été découvert en 1959 et le premier cas officiel que nous avions dans France n’est arrivé qu’en 2006″ souligne Jeanne Brugère-Picoux. Cette maladie est particulièrement contagieux et le le virus peut même être transporté par le vent d’un bâtiment à l’autre. De nombreuses espèces d’oiseaux sauvages, en particulier ceux qui vivent dans les zones humides et les milieux aquatiques, abritent des virus grippaux. Les ansériformes (en particulier les canards, les oies et les cygnes) et les charadriiformes (tels que les goélands, les sternes et les échassiers) sont le principal réservoir naturel du virus de la peste aviaire. L’infection peut décimer un troupeau entier en moins de 48 heures.

“Si l’homme peut être infecté par le virus de la peste aviaire, il n’est pas forcément malade”

La grippe aviaire est-elle transmissible à l’homme ?

transmission de la grippe aviaire
Cycle de transmission du virus de la grippe aviaire © Ministère de l’agriculture et de la pêche

“En France, aucun cas humain lié à une contamination par un virus HPAI n’a été observé à ce jour” a rappelé l’Académie de médecine dans un communiqué de décembre 2021. Dans le monde, des cas de Des virus HPAI H5N1 ont été identifiés chez l’homme ainsi que des décès (455 décès entre 2003 et 2019, aucun en 2020 et 2021) mais ils sont restés très rare et ont été observés dans les personnes qui ont été en contact étroit avec des volailles infectées ou avec des objets contaminés par leurs déjections. En outre, “si l’homme peut être infecté par le virus de la peste aviaire, il n’est pas forcément malade”, souligne Jeanne Brugère-Picoux. L’homme n’est pas réceptif à ce virus au niveau des premières cellules du système respiratoire, il faut atteindre les alvéoles pour qu’il y ait une réaction sérologique avec ce virus, c’est-à-dire au niveau des voies respiratoires profondes. A ce moment, vous aurez une réaction sérologique mais pas forcément une maladie. Si on respire un peu du virus présent dans les plumes pendant la peste, on peut avoir une réaction sérologique sans être malade.” Enfin, il convient de noter que tous les virus de l’influenza aviaire ne sont pas transmissibles à l’homme. Sur 144 souches de virus de l’influenza aviaire A, quatre ont causé des infections humaines : H5N1, H7N3, H7N7 et H9N2.

Quels sont les risques de la grippe aviaire pour l’homme ?

“Le virus de la peste aviaire est très pathogène pour les animaux, pas pour l’homme” poursuit notre interlocuteur. Rappelons (encore) qu’en France, aucun cas humain lié à une contamination par un virus HPAI n’a été observé à ce jour. « Il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour l’homme par rapport aux foyers de peste aviaire recensés en France, rassure Jeanne Brugère-Picoux. Le problème est surtout se protéger pour ne pas contaminer les autres élevages.” Enfin, “il n’y a jamais eu d’adaptation du virus de la grippe aviaire à l’espèce humaine avec transmission interhumaine. Cette maladie n’était pas classée comme zoonose avant la crise de la “grippe aviaire” provoquée par le virus IAHP de type H5N1 d’origine asiatique découvert en Asie en 1996″.

Quels sont les symptômes de la grippe aviaire ?

Dans les rares cas de peste aviaire transmise à l’homme, la maladie était le plus souvent bénigne. Les cas sont asymptomatiques ou peuvent signaler de la fièvre, de la fatigue, des courbatures, des maux de gorge. L’apparition de ces symptômes chez une personne ayant séjourné dans une zone à risque ou ayant été en contact avec des oiseaux contaminés doit être traitée en urgence. Dans les cas les plus graves, la peste aviaire peut se compliquer d’une pneumonie avec une mortalité élevée.

“Il n’y a aucun risque pour l’homme de manger de la volaille ou des œufs.”

Virus de la peste aviaire se propager par contact avec des oiseaux infectés ou des surfaces et des objets contaminés par leurs excréments. Pour vous protéger et surtout éviter de contaminer les autres oiseaux, vous devez vous laver les mains régulièrement, porter un masque et des gants étanches (lors de la manipulation d’animaux morts ou de déjections animales). Si vous voyagez (ou vivez) dans une région touchée par la grippe aviaire, de nombreux mesures de biosécurité sont recommandés :

  • éviter les zones à haut risque. La législation interdit tout transport d’oiseaux dans ce cas et impose des mesures de biosécurité strictes dans les élevages avicoles : pédiluves, autoluves)
  • éviter tout contact direct avec les oiseaux, en particulier les poules, les poulets, les canards et les oiseaux sauvages ; les personnes ayant des « poules de compagnie » doivent les confiner pour éviter tout contact avec des oiseaux sauvages sous peine d’amende ;
  • éviter les surfaces contaminées par des excréments ou des sécrétions d’oiseaux;
  • respecter les règles d’hygiène des mains et d’hygiène alimentaire.

Par ailleurs, la France a mis en place un plan gouvernemental de lutte contre la grippe aviaire avec différentes étapes à suivre en fonction de l’évolution d’une éventuelle épidémie.

Est-il sécuritaire de manger du poulet et des œufs?

“Oui, assure Jeanne Brugère-Picoux. Il n’y a aucun risque pour l’homme de manger de la volaille ou des œufs, même un œuf à la coque ou cru car le virus de la grippe aviaire n’est pas dangereux pour l’homme. De plus, en cas de peste aviaire, les animaux meurent rapidement et les oiseaux éventuellement contaminés et leurs produits ne sont pas commercialisés.

Quels sont les traitements de la grippe aviaire ? Un vaccin ?

“On ne traite pas cette maladie chez l’homme en France comme en Europe ailleurs”, répond notre interlocuteur. Aucun vaccin contre la grippe aviaire n’est autorisé par la Commission européenne.

Merci au Professeur Jeanne Brugère-Picoux, vétérinaire et membre de l’Académie Nationale de Médecine.

Sources:

La peste aviaire, une catastrophe pour les élevages, un risque exceptionnel pour l’homme. Communiqué de presse de l’Académie de médecine. 22 décembre 2021.

• La grippe aviaire, Ministère de l’agriculture et de la pêche, Direction générale des forêts et des affaires rurales, Direction générale de l’alimentation, juillet 2006.

Grippe aviaire, Institut Pasteur.

• Influenza aviaire, grippe aviaire et menace de pandémie : un nouvel enjeu de santé au travail. INRS.2006.

#crise #France #des #risques #pour #les #personnes

Leave a Comment

Your email address will not be published.