Pingouins 3 — Rangers 5 |  Les Penguins perdent le match et Crosby

Pingouins 3 — Rangers 5 | Les Penguins perdent le match et Crosby

La série entre les Rangers de New York et les Penguins de Pittsburgh se poursuivra encore quelques jours. Les Rangers ont ignoré une mauvaise première mi-temps mercredi soir et ont gagné 5-3 au Madison Square Garden.

Posté hier à 22h03

Michel Bujold

Michel Bujold
La presse

En plus de perdre, les Penguins ont perdu les services de leur capitaine Sidney Crosby, qui a quitté le match en deuxième période. Crosby a été accidentellement touché à la tête.

Cela n’augurait rien de bon pour les Rangers. Vraiment pas ! Menés 3-1 dans leur série et 2-0 dans le match, ils semblaient à court de réponses. Jusqu’au milieu de la seconde période, ils ressemblaient à tout sauf à une équipe capable de remonter la pente.

La foule semblait de moins en moins y croire, elle aussi, et avait perdu son bel enthousiasme des vingt premiers. Le disc-jockey faisait ce qu’il pouvait pour réveiller les fans avec des succès d’artistes de Big Apple comme les Ramones et Billy Joel, mais c’était inhabituellement calme dans le vieux jardin.

PHOTO FRANK FRANKLIN II, PRESSE ASSOCIÉE

Sidney Crosby a été assommé après avoir été frappé à la tête.

Puis, sans avertissement, les Rangers ont frappé trois fois en moins de trois minutes. Pip, bouffée, pouf. Adam Fox, Alexis Lafrenière et Jacob Trouba ont battu le gardien Louis Domingue pour donner une avance de 3-2 aux Rangers.

Jake Guentzel a égalé le score 13 secondes après le but de Trouba, mais le mal était fait. Les Rangers venaient de prendre leurs vagabondages et le “momentum”, et ça s’est confirmé en troisième période.

Filip Chytil a redonné l’avantage aux Rangers en supériorité numérique au début du troisième et les New-Yorkais ont dominé le match pendant les 15 premières minutes du 20e. Les visiteurs ont menacé dans les dernières minutes, mais Igor Shesterkin s’est finalement bien amusé et a fermé la porte.

Shesterkin avait terminé les deux matchs précédents assis au bout du banc. Sur le premier but du match 5, il a été battu par derrière le but par Guentzel, qui a fait dévier la rondelle en la lançant sur le gardien russe. Pas assez pour restaurer la confiance de Shesterkin.

Mais le gardien des Rangers peut compter sur le soutien de son entraîneur Gérard Gallant et sur celui des supporters du club. Gallant a tenu ses patineurs responsables après les coups subis à Pittsburgh lors du match 4, qualifiant leur jeu de trop mou. La foule a scandé “Igor” à plusieurs reprises mercredi soir, comme pour rassurer Shesterkin, dont le jeu était très incertain.

Lafrenière : plus qu’une question de temps

Le meilleur joueur des Rangers dans leur victoire ? Alexis Lafrenière.

Le personnel des Rangers n’a pas à s’inquiéter, Lafrenière deviendra le joueur que nous espérions lorsqu’il était le tout premier choix du repêchage il y a deux ans. Ses statistiques s’amélioreront lorsqu’il aura plus de temps de jeu, surtout en supériorité numérique, mais en ce moment, son jeu est déjà très solide pour un joueur de 20 ans. Le beau but qu’il a inscrit sur un tir sur réception mercredi soir devrait lui donner une petite dose de confiance.

PHOTO FRANK FRANKLIN II, PRESSE ASSOCIÉE

Alexis Lafrenière (13 ans) célèbre son but avec ses coéquipiers.

Le jeu de Kaapo Kakko, deuxième espoir sélectionné en 2019, est un peu plus inquiétant, même s’il n’a que 21 ans. En milieu de deuxième période, l’auteur de ces lignes ne savait même pas si Kakko était en uniforme…

Mais soyons honnêtes, à part Lafrenière et Chris Kreider, tous les attaquants des Rangers semblaient prêts pour les fêtes dans la première moitié du match. Artemi Panarin et Mika Zibanejad sont certainement capables de donner plus.

Du côté des Penguins, Guentzel a prouvé une fois de plus qu’il est l’un des meilleurs joueurs de la LNH au début des séries éliminatoires. Il a marqué deux fois et marqué lors de son septième match consécutif en séries éliminatoires.

Commotion cérébrale pour Crosby?

Crosby est entré en collision avec le défenseur Jacob Trouba en deuxième période et a peut-être subi une commotion cérébrale. Il avait l’air visiblement mal à l’aise sur le banc des Penguins dans les instants qui ont suivi la collision.

Après avoir continué à jouer pendant quelques minutes, Crosby est retourné au vestiaire en deuxième période et n’est jamais revenu. Compte tenu des antécédents de Crosby, qui a déjà subi plusieurs commotions cérébrales, c’était la seule décision possible.

L’absence de Crosby en seconde période a certainement été un facteur dans la défaite des Penguins. Sans leur gros meneur pour calmer le jeu ou pour marquer le « gros » but, ils n’ont jamais réussi à contenir et stopper la poussée des Rangers.

Dans une série qui a commencé par un match en six périodes et qui se poursuivra vendredi soir à Pittsburgh, les Rangers devraient normalement avoir l’avantage, eux qui forment une équipe plus jeune que les Penguins. Ils le seront encore plus si Crosby doit s’absenter, ce qui semble malheureusement assez probable pour le moment.


#Pingouins #Rangers #Les #Penguins #perdent #match #Crosby

Leave a Comment

Your email address will not be published.