Fusée de Laval |  Cayden Primeau brille sous pression en séries éliminatoires

Fusée de Laval | Cayden Primeau brille sous pression en séries éliminatoires

(Laval) Cayden Primeau a connu des moments difficiles cet hiver, notamment lors d’un passage avec les Canadiens de Montréal, mais il est à une victoire d’aider le Rocket de Laval à atteindre la finale de la Section Nord de la Ligue américaine de hockey.

Posté hier à 14h27

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Primeau était devant le filet pour les deux victoires du Rocket, qui mène 2-1 dans sa série au meilleur de cinq contre le Crunch de Syracuse. Le quatrième match sera présenté samedi après-midi à la Place Bell. L’ultime duel aura lieu mardi à Syracuse, si nécessaire.

« Il (Primeau) a été notre meilleur joueur lors des deux derniers matchs et il nous a tiré d’affaire », a déclaré le défenseur du Rocket Louis Belpedio vendredi. Il nous donne confiance et les gars sont prêts à tout donner devant lui. Nous voulons fermer les livres à la maison. Personne ne veut retourner à Syracuse », a-t-il ajouté.

Le Rocket a amorcé la première série éliminatoire de l’histoire de l’équipe avec le vétéran Kevin Poulin dans le but et a subi une défaite de 5-3. Primeau a ensuite pris le relais et limité le Crunch à trois buts en deux matchs, arrêtant 59 des 62 tirs auxquels il a fait face.

Après la victoire de 4-1 de jeudi soir à la Place Bell, l’entraîneur-chef du Rocket Jean-François Houle a dit qu’il sentait que Primeau voulait lui montrer qu’il avait tort de ne pas faire confiance dès le début de la série.

« Bien sûr, je voulais débuter les séries éliminatoires, mais Kevin a été formidable tout au long de la saison, a déclaré Primeau. Encore faut-il être prêt à tout. Les choses peuvent changer rapidement pour un gardien de but, surtout en séries éliminatoires. »

Les choses ont en effet beaucoup changé pour Primeau. L’Américain de 22 ans a connu une campagne cahoteuse.

Primeau a peut-être vécu les pires moments de sa carrière dans les rangs professionnels lors de son séjour avec les Canadiens en janvier et février. Lui et Samuel Montembeault avaient mauvaise mine, tandis que toute l’équipe a traversé une séquence atroce qui a mené au départ de l’entraîneur-chef Dominique Ducharme.

Lors de ses deux derniers départs avec les Canadiens les 8 et 10 février, Primeau a accordé sept buts aux Devils du New Jersey, puis a accordé quatre fois sur 14 tirs pour les Capitals de Washington en un peu plus d’une période de jeu.

“J’ai beaucoup réfléchi à l’aspect mental des choses, à la nécessité de tourner rapidement la page”, a déclaré Primeau. La chose la plus importante était de me concentrer sur les choses qui me font réussir. Ce fut une expérience d’apprentissage importante, même si j’aurais fait sans vivre ces moments. »

Primeau a indiqué s’être tourné vers l’entraîneur des gardiens du Rocket, Marco Marciano, ainsi que vers le psychologue du sport des Canadiens, le Dr David Scott. Il a également bénéficié des encouragements du gardien des Canadiens Jake Allen.

« Il me disait que peu importe comment les choses se passent aujourd’hui, il faut juste essayer de continuer à s’améliorer, a dit Primeau. Si les choses ne vont pas dans votre sens, concentrez-vous sur une chose et essayez de travailler dessus. »

Primeau a également pu puiser dans ses propres connaissances, ayant suivi un cours de psychologie du sport à la Northeastern University.

En fin de compte, tout cela l’a aidé à se préparer pour la musique des séries éliminatoires alors qu’il joue peut-être ses matchs les plus importants depuis sa participation au Championnat du monde junior en 2019.

« C’est pour ça qu’on joue. Nous voulons tous participer à de grands matchs comme ceux-ci », a déclaré Primeau. Et les Gardiens sont des bêtes un peu différentes. Je pense que nous aimons cette pression.

Hier (jeudi), nous nous sommes tellement amusés. Les fans ont été incroyables. Mais il reste encore du travail à faire. Il nous faut une victoire de plus pour passer au tour suivant. Nous serons prêts demain (samedi). »

Une victoire permettrait au club scolaire canadien, toutes versions confondues, de remporter une première série depuis 2011.


#Fusée #Laval #Cayden #Primeau #brille #sous #pression #séries #éliminatoires

Leave a Comment

Your email address will not be published.