Amber Heard raconte trois jours infernaux en Australie avec Johnny Depp

Amber Heard raconte trois jours infernaux en Australie avec Johnny Depp

Amber Heard, en larmes, a raconté jeudi à la barre les abus d’une rare violence et le viol prétendument subis par Johnny Depp, rendu décuplé par l’alcool et la drogue, lors d’un séjour en Australie quelques mois seulement après leur mariage en 2015.

• Lisez aussi : Johnny Depp était “l’amour de ma vie” mais aussi jaloux et violent, confie Amber Heard

• Lisez aussi : Le juge refuse d’annuler le procès en diffamation de Johnny Depp

• Lisez aussi : Les timbres colossaux de Johnny Depp se sont envolés après l’édito d’Amber Heard

L’actrice de 36 ans, poursuivie en diffamation par son ex-mari devant un tribunal américain, a expliqué avoir rejoint l’acteur début mars 2015, qui tournait le cinquième volet de la saga “Pirates des Caraïbes”.

AFP

Mais peu après son arrivée, une dispute éclate soudain. “Alors que nous allumions la lumière, il s’est mis à crier”, a-t-elle déclaré. Il lui lance des bouteilles et des canettes, l’attrape par le cou et menace de la défigurer avec une bouteille cassée, la cogne contre un mur puis lui arrache sa chemise de nuit.

“Je suis contre le mur et il me crie dessus qu’il me déteste, que j’ai ruiné sa vie”, a-t-elle dit au public, incapable de retenir ses larmes.

“Il m’a dit ‘Putain, je vais te tuer'”, avant de lui enfoncer une bouteille d’alcool dans le vagin.

“Tout ce que je ressentais, c’était cette douleur”, a-t-elle poursuivi, affirmant être restée immobile car elle ne savait pas “si la bouteille avec laquelle il (elle) a pénétré était cassée”.

AFP

C’est au cours de cette scène, a-t-elle dit, que l’acteur de 58 ans s’est coupé le doigt. Il assure que c’est son ex-femme qui l’a coupé en lui lançant une bouteille, ce qu’Amber Heard nie.

“J’aimais tellement cet homme mais c’était tellement toxique, je ne pouvais pas l’empêcher de me frapper”, a-t-elle expliqué, interrogée par son avocat sur la raison pour laquelle elle n’avait pas quitté son mari après ces trois jours d’enfer.

Le couple a alors décidé d’entamer une thérapie de couple, mais les disputes émaillées de brutalité se sont poursuivies jusqu’à ce qu’elle porte plainte pour violences conjugales en mai 2016. Elle avait abandonné ces charges lors de la procédure de divorce, conclue début 2017.

AFP

L’actrice a également affirmé que Johnny Depp, sous l’influence du cannabis et de l’alcool, lui avait donné des coups de pied dans un avion privé entre Boston et Los Angeles, l’accusant d’avoir une liaison avec l’acteur James Franco, avec qui elle tournait un film en mai 2014. .

“Il détestait, détestait James Franco et m’accusait déjà d’avoir eu quelque chose avec lui” sur un précédent film, a-t-elle confié.

“Il m’a frappée dans le dos, personne n’a rien dit, personne n’a rien fait”, a-t-elle déclaré, faisant référence aux gardes du corps et aux compagnons de la star à bord de l’avion.

Au deuxième jour de son audience au tribunal de Fairfax, près de Washington, elle n’a cessé de raconter comment sa relation était devenue “toxique” avec son ex-mari, malgré les multiples objections et interruptions des avocats de Johnny Depp qui avaient le chic pour faire chier la juge Penney. Azcarat.

L’idylle née en 2009 avait, selon elle, rapidement laissé place à des accès de jalousie de l’acteur, aboutissant à des passages à tabac et alimentés par la consommation de diverses drogues et d’alcool.

Malgré “un million de promesses de guérir et d’être sobre”, Johnny Depp retomba régulièrement dans ses addictions, a-t-elle expliqué.

L’acteur de 58 ans a écouté attentivement son ex-épouse, réagissant parfois par de légers hochements de tête de refus ou en chuchotant avec son avocat.

Comme depuis le début du procès, il évite au maximum le regard d’Amber Heard, qui doit poursuivre son témoignage à la reprise du procès le 16 mai.

AFP

Johnny Depp réclame 50 millions de dollars de dommages et intérêts à son ex-femme. Il l’accuse d’avoir ruiné sa réputation et sa carrière après avoir affirmé en décembre 2018 une tribune du Washington Post qu’elle avait subi des violences conjugales en 2016, sans toutefois citer son ex-mari.

  • Écoutez le segment LCN de Geneviève Pettersen sur QUB radio :


L’acteur, qui a témoigné pendant quatre jours fin avril, nie avoir jamais levé la main sur Amber Heard et assure que c’est elle qui a été violente. Il a reconnu une forte consommation de drogue et d’alcool, qu’il prétend avoir été sous contrôle la plupart du temps.

L’actrice, notamment à l’affiche de “Justice League” et “Aquaman”, a contre-attaqué et réclamé 100 millions de dollars.

#Amber #Heard #raconte #trois #jours #infernaux #Australie #avec #Johnny #Depp

Leave a Comment

Your email address will not be published.